Accueil -> Enseignement -> Mutations en CPGE

Informations sur le mouvement des professeurs de philosophie en Classes Préparatoires

(Septembre 2002) - INFORMATIONS GENERALES

Deux PRINCIPES gouvernent le mouvement CPGE : L’excellence philosophique et pédagogique

L’enseignement de la philosophie en CPGE, dans quelque classe qu’il s’exerce, obéit à une exigence commune qui le définit comme philosophique : il requiert non seulement un savoir de haut niveau, une véritable familiarité avec les œuvres philosophiques, mais aussi et indissociablement, une excellente maîtrise du travail philosophique. Supposant ainsi une réelle compétence en histoire de la philosophie, il est en même temps un enseignement général de philosophie.

Où qu’il enseigne - ceci est également vrai des classes terminales - et si déterminé soit le savoir qu’il met en œuvre, le professeur de philosophie est l’auteur de son cours en ce qu’il en est responsable. Pour lui comme pour ses élèves, la philosophie n’est pas ce dont on parle mais ce que l’on fait dans l’effectivité d’une culture et la responsabilité d’une pensée. Conjuguer une culture philosophique de haut niveau et la capacité de convaincre, de susciter la réflexion philosophique et de la stimuler par l’exemple, telle est bien ainsi l’exigence première. C’est pourquoi les éléments pris en considération pour le recrutement en classe préparatoire sont :

- l’excellence dans la classe, attestée par au moins un rapport d’inspection, si possible deux ;

- le cursus universitaire : la plupart des normaliens ont vocation à enseigner dans ces classes, de même que les anciens khâgneux. Le rang d’agrégation peut jouer, ainsi que les travaux de recherche universitaire, plus fréquents parmi les jeunes générations depuis la réforme de la thèse. Il est à noter toutefois qu’aucun de ces éléments n’est exclusif ni absolument déterminant : l’accès aux CPGE est ouvert en droit à tout professeur satisfaisant à ce principe d’excellence ; et que d’autre part, jamais aujourd’hui, un néo-agrégé de philosophie n’est directement nommé en classe préparatoire.

En fait, les possibilités ne sont pas très nombreuses (cf. infra).

Le second principe est le caractère national du mouvement CPGE : il garantit le premier. Un service en classe préparatoire peut être confié à un professeur de philosophie selon deux modalités administratives différentes :

soit le service d’enseignement libéré ou créé correspond à un support budgétaire étiqueté poste CPGE. Alors, le professeur peut être nommé sur ce poste : il s’agit d’une affectation.

soit aucun support budgétaire ne correspond précisément au service libéré ou créé ou bien il s’agit d’un support second degré. Le service est alors confié en attribution. Les services sont composés soit uniquement de classes préparatoires soit de classes préparatoires et de classes terminales.

II - NATURE DES SERVICES D’ENSEIGNEMENT EN CPGE

Les professeurs de philosophie sont présents dans toutes les CPGE (sauf les classes préparatoires à l’Ecole des Chartes).

A. Filière littéraire

Classe préparatoire de lettres (1ère année), Classe préparatoire de lettres (seconde année) ENS Ulm - ENS Fontenay-St Cloud

Philosophie 4h
Philosophie obligatoire 6h
Philosophie obligatoire(2) 4h

* Option philosophie(1) : 3 h Option philosophie (2) : 6 h

Interrogations orales : 30 mn par trimestre en première et deuxième années

* IEP : enseignement complémentaire possible de culture générale (de 1 h à 2 h par semaine)

Classe de lettres et sciences sociales Classe préparatoire à l’Ecole spéciale militaire de St-Cyr

Première année Deuxième année Première année Deuxième année

Philosophie 4 h 4 h Philosophie 4 h 6 h

Programme : 2 auteurs, renouvelable par moitié tous les ans
Programme renouvelable tous les ans

B. Filière économique : Classes préparatoires économiques et commerciales

Première année

Deuxième année

Culture générale 3 h(1)

3 h(2)

Interrogations orales : 10 mn par semaine

Trois autres heures sont assurées en première et en deuxième année par un professeur de lettres sur le même programme.

Programme fixe. Cf. BO N° 1 hors série 20 juillet 1995. Programme : 1 thème renouvelable tous les ans

C. Filière scientifique

Enseignement de français-philosophie assuré à raison de 2 h par semaine en première et deuxième années par un professeur de philosophie ou par un professeur de lettres.

Interrogations orales : 20 mn par trimestre.

N.B. - Des professeurs de philosophie contribuent à la préparation de divers BTS selon des horaires et des modalités variables.

III - LES CANDIDATURES

Les démarches suivantes sont conseillées à tout professeur souhaitant enseigner en classe préparatoire :

envoyer directement à l’Inspection générale, le plus tôt possible dans l’année, une lettre de candidature accompagnée d’un curriculum, universitaire et professionnel, et d’un (ou deux) rapport(s) d’inspection ; informer de sa candidature l’Inspecteur d’académie-Inspecteur pédagogique régional de philosophie exerçant dans l’académie ; faire obligatoirement une demande administrative dans le cadre du mouvement spécifique CPGE.

IV - QUELQUES INFORMATIONS SUR LE MOUVEMENT 2002

Nombre total de candidatures pour un enseignement en C.P.G.E. : 129

49 pour une mutation à l’intérieur des CPGE

80 pour une première affectation ou attribution

Les disponibilités au début du mouvement (mars 2002) :

Nombre de postes : 4 postes destinés à la régularisation de situations antérieures, donc indisponibles

puis, 1 poste libéré par un départ en C F A.

ultérieurement : 5 postes CPGE créés par transformation de services, 3 postes CPGE libérés par mutation ou départ à l’Université, 5 services libérés ou créés (création de classes ou d’options), 14 postes CPGE

Nature des services : Les postes CPGE et les services disponibles en 2002 correspondent à : 6 services en CPGE littéraires ; 6 services en CPGE économiques et commerciales 2 services en CPGE scientifiques.

A ceux-ci s’ajoutent ceux que libèrent les chaînes.

A noter qu’un certain nombre de services sont mixtes, composés de classes préparatoires et de classes terminales.

Résultats du mouvement

Les chaînes ainsi ouvertes ont rendu possibles : 17 affectations, 14 attributions ; 31 professeurs ont ainsi obtenu satisfaction, dont 9 entrent en CPGE.